D.O.S LEGAR - UM NYOBE Lyrics | Kamerlyrics
D.O.S LEGAR

UM NYOBE

D.O.S LEGAR

Les Paroles de "UM NYOBE" par D.O.S LEGAR

Album: Inconnu

Année: 0

FICHE DE L'ARTISTE

TOUTES SES PAROLES

ECOUTER LA CHANSON

Un grand retour sur les archives, que l’on parle de cet anarchiste
Combattant qui, selon moi mérite la tête hiérarchique
A cette époque, ton peuple fut plongé dans une brimade intellectuelle
Que d’images de stigmates, quel climat
 A chaudes larmes je m’exprime, j’existe jours et nuits
Je repense à ton audace face à tous ces nazistes
 Observateur étais tu, Charles de Gaulle qui mène la danse
Très vite t’as tout compris, fallait être baveur et têtu
On fut traités comme du pécu, torturés, travaux forcés
A tous parages nos parents soumis au régime de l’esclavage
Aux conférences coloniales, t’as vu Roosevelt vouloir combattre le tyran
Drôle de voile, il n’ajoutait que du piment
Pouvions-nous parler de scrutin ?
Pourtant c’était au peuple de choisir ses propres interlocuteurs
Années 50, la menace perpétuée, selon toi faut que ça cesse
 Trop de tristesse, y’a des reformes à effectuer

[REFRAIN] :
De nos jours tu n’es plus, qu’à cela ne tienne je prends ma plume
Je philosophe sur ta personne, à la mémoire de ton vécu
Légende, souverain du Cameroun, tu as toute ma reconnaissance, le peuple au garde à vous
L’histoire retient ta bravoure, ton amour pour la nation,
 Plus qu’un patriote, prêt à la condamnation
Du respect je t’en donne depuis naissance
Um Nyobe, tu as toute ma reconnaissance

Tu es cet homme dont la conscience fut stressée
Stratégique, t’as songé à la création de l’UPC
Les Camerounais, incités à la barbarie, n’avaient que
Des branches et des cailloux pour combattre ce gabarit
Tu es cet homme qui symbolise la jeunesse qui ne supporte plus l’humiliation
Tu ne rêves que de la paix, de la réunification
Très vite, ils ont compris que tu trouves ça indigeste
De voir tes frères sur nos propres terres dans le coin des indigènes
Tous tes plans furent contrecarrés, t’as été tué,
A quoi beau dire que ton corps fut bouffé par des corbeaux
Où vais-je écrire maintenant ? J’ai le format tout mouillé
Que je te parle de cette guerre froide, ouais tu parles de poules mouillées
 Le traitre et toute sa bande de militaires ont milités
En 55 plus de discours, l’ UPC fut dissoute
De souffrances en souffrances, à la fin tu nous ouvres les yeux
C’est bête et inconscient de faire confiance à la France

REFRAIN

T’es parti, à l’heure actuelle par ici c’est l’inertie
Si une seule de tes descendances m’écoute je dis merci
A cette époque, notre bled n’était qu’une tutelle
T’as stimulé tes frères, de nos jours la ville est calme et plus belle
Je ne parle pas des dessous, je rends hommage aux esprits éveillés
LUMUMBA, SANKARA, MANDELA, CHE GUEVARA
Félix MOUMIE, Paul SAMBA, GHANDI, Marie MBIDA
Prix Nobel pour Ruben Um Nyobe

REFRAIN

 

All lyrics are property and copyright of their owners, and provided for personal use and educational purposes only.
Kamer Lyrics Copyright © 2013 - 2018 Tous droits réservés. Réalisé par Donsyl