LYDOL - Les 3 Mousquetaires Lyrics | Kamerlyrics
LYDOL

Les 3 Mousquetaires

LYDOL

Les Paroles de "Les 3 Mousquetaires" par LYDOL

Album: Hybride

Année: 2022

FICHE DE L'ARTISTE

TOUTES SES PAROLES

ECOUTER LA CHANSON

Elle s’appelle Emilie
Trop souvent humilié, Emilie milite pour les enfants de ces milieux
Qui depuis 1000 ans comptent les besoins primaire par millier
Première de la classe, elle a toujours été la plus calme
Assise au premier banc, elle ne connait pas les paillettes et les strass
La peur de l’échec est à ses trousses mais elle avance posée sans stresse
Car elle sait que c’est à l’avant qu’on encaisse les frustrations les plus atroces

Emilie
Emilie est une bonne amie, une confidente
Elle a appris à se taire, elle connait la loyauté le respect, les règlements
Emilie à deux parents militaire alors elle sait
Que l’admiration de son père à son égard n’aura d’égale que la droiture de ses pas
Que d’ici peu, ses doutes sur la vie se seront dissipés
Que comme un vide qui tout sépare, le temps répare
Emilie est belle mais elle ne le sait pas
A l’université, elle découvre un nouveau monde
Univers que je ne saurais citer, non
Que moi-même je n’ai su comprendre où intérêt, coups bas et endurance se mélange
On lui a dit, ici c’est chacun pour soi Dieu pour tous
 En première année chacun s’assoit  Dieu le pousse
Elle vient d’avoir sa licence, elle avance
Alors que demander de plus
Les journées s’enchainent, la routine s’installe
Mais dans ce tourbillon cycle infernal infinie
Emilie a kamem réussit à se faire une amie
Elle s’appelle Sophie
Son Sophie à sa philosophie, pour Sophie il suffit d’avoir la main sur le cœur
Le cœur dans les poches et les yeux sur ses poches a elle
Car Sophie non, ne rêve pas de bague ou de prison
Chez elle rien n’est cardiaque tout est charnelle
Ainée de sa famille elle sait qu’ils sont nombreux ceux qui comptent sur elle
En journée le duo de choc arpente les couloirs de la cité
Entre le campus, le marché, les restos leurs parfums te parviennent
Même si à milieu tu es situé
Et le soir c’est en trio qu’elles sont de sortie
Quand une amie à Sophie fait son entrée dans la bande
Elle s’est Mélanie

Mélanie à une mélanine particulière, elle rayonne, brille comme un soleil
Et à chaque fois qu’elle marche, beaucoup n’ont d’yeux que pour elle
Bouteille de jaque, snap, fou rire  on les connait dans presque tous les snacks
Elles crient haut et fort et répètent à qui veulent l’entendre
Qu’elles sont célibataires et fières
Beaucoup leur surnomme les trois mousquetaires

Mélanie est de bonne famille
Elle ne sort qu’en quête de liberté et de sensation forte
Elle sait que si demain papa n’est pas là, bah sa beauté lui ouvrira les portes
Parce que oui, Mélanie est métisse, Sophie est caramel et Emilie est ébène
Derrière son sourire Emilie prétend, fait semblant que tout baigne
Mais dans le silence de ses nuits, envie et jalousie dans ses larmes se baignent
Les femmes
Les femmes sont toutes fascinées par Mélanie, elles l’admirent
Même si des fois elles médisent
Les hommes, eux sont entre Mélanie et Sophie
Et c’est quand l’un d’eux se fait recalés par l’une d’elles qu’ils se retournent vers Emilie
Qui bien sûr souris mais au fond elle se demande pourquoi les autres et par elle
Peut-être qu’elle n’est pas assez belle
Ou alors c’est juste que les hommes n’aiment pas sa peau ébène
Emilie commence à avoir mâr d’être à chaque fois le dernier fruit du panier
Elle voudrait qu’on fasse attention à elle, qu’on la remarque et ce par qu’en dernière
Le doute envahit son esprit, elle a de moins en moins confiance en elle
Son sourire se brise, Emilie est comme un ange qui a perdu ses ailes
Alors elle s’imagine que les choses seraient différentes
Si un temps soit peu elle était un peu plus claire
Elle se dit que c’est le physique et la couleur de peau qui attirent
Alors à son tour elle cherche à plaire
Au départ c’est une lotion par ci, une crème par là
Gommage éclaircissant de temps en temps
Certaines personnes remarquent et sa mère se met à parler
Puis les premiers résultats sont visibles, son visage rayonne
Bon, c’est vrai que les cicatrices et les taches se voient un peu plus
Mais elle sait qu’une crème faciale, spéciale fera l’affaire
Et puis comment fuir, puis le temps passe plus sa peau devient accro
En plus le temps presse, la prochaine sortie en boite c’est bientôt
Emilie brille de mille feux, son rouge à lèvre à l’air plus rouge que d’habitude
Ses lèvres pulpeuses, sa petite robe noire dessine ses formes
Et laisse entrevoir ses jambes fines
Tous les regards sont braqués sur elle
La recette marche, se dit-elle
Le temps de quelques soirs Emilie est la reine
Elle danse, souris, ne voit pas au loin venir la peine
Alors elle continue sa routine et nourrir sa peau aux corticoïdes et à l’eau de javel
Emilie a un nouveau profil sur les réseaux
Elle a fait le ménage, effacé les anciennes photos
Elle aime la nouvelle version d’elle même, même s’il y’a encore quelques défauts
Les coudes, les genoux, les aisselles et les phalanges
Opposent résistance à celle qui se veut blanche comme la neige
Alors elle essaie anti tâches, anti cernes, pommade éclaircissante
Make up de temps en temps pour cacher quelques tâches sans que ça ne se sente
Jusqu’au jour où elle réalise que les huiles lui perdent du temps
C’est sans tâches et sans stress quand tout passe directement dans le sang
Injection au glutathion, comprimés, dose après dose
La peau qui fut noire maintenant jaunâtre devient rose
Tout est parfait, afin presque
Les tâches ont plus ou moins disparut
C’est vrai qu’au loin on entrevoir ses veines mais au fond qui n’en a pas
Ou du moins qui n’en a jamais eu
Les soirées sont chaudes, Emilie et Mélanie font plus ou moins les mêmes scores
Sophie s’éteint car même si elle est bonne joueuse
Au fond elle sait que le décapage ne fait pas partir de ses sports
Mais contrairement à Mélanie et Sophie, Emilie … à chaque fois que la nuit s’achève
Car dehors il y’a son pire ennemi, le soleil qui se lève
Emilie marche voilé, sa peau décompose la lumière
Et on entrevoir les couleurs sur son visage
On a du rouge, du rose, du marron et à certains endroits on a du violet
Mais pour elle par question de faire marche arrière
Elle tient trop à ces regards même si beaucoup d’entre eux sont éphémère

Ce soir, les trois mousquetaires sont de sortie
Petite robe, talon, parfum, make up
Tout le monde a sorti l’artillerie, musique à fond, fou rire
Entre deux ou trois commentaires et quelques secondes d’inattention
La voiture en face échappe à Mélanie
Clackson mais trop tard, choc, éclat de verre, pare-brise brisée
Cris, pleures, vacarmes, pas de décès mais  égratignure
Un bras, une jambe amoché, 4 cotes brisés
La soirée vole en fumé
Emilie est la moins touchée
Mais 4 mois déjà et ses plaies ont du mal à cicatrisées
Pansement à répétition, soin en vain
Elle ne cherche que le bien plus le bon  
Mais les médecins lui diagnostic un cancer de la peau

Aujourd’hui Mélanie vie en France chez sa mère
Elle réapprend à marcher
Sophie a eu le bras amputé mais au moins elle a obtenu son diplôme à l’université
Et Emilie, elle s’appelait Emilie
Trop souvent humilié, Emilie milite pour les enfants de ces milieux
Qui pour les prochains 1000 ans encore compteront les besoins primaire par millier

Paroles ajoutées par Farida

Dans la même catégorie

Commentaires

All lyrics are property and copyright of their owners, and provided for personal use and educational purposes only.
Kamer Lyrics Copyright © 2013 - 2022 Tous droits réservés. Réalisé par Donsyl