TENOR - BAHAT LIFE Lyrics | Kamerlyrics
TENOR

BAHAT LIFE

TENOR

Les Paroles de "BAHAT LIFE" par TENOR

Album: BAHAT LIFE (Single)

Année: 2018

FICHE DE L'ARTISTE

TOUTES SES PAROLES

ECOUTER LA CHANSON

Le Fiang le Way, le Yamo

Destiné à briller, dessin de ma vie
Estimé à mieux, destiné au vide
Gaspiller la vie d’un destrier de King
Désigné, résigné le cœur est intime
Narguilé je frime
Avant que le cercle vicieux ne m’opprime
Avant que la fin de la vie ne me supprime
Je vis de mes rimes
Pour d’autres c’est un crime
Et certains me briment
Pourtant l’intérim n’est pas loin de moi

J’dois doubler d’efforts déjà je suis renoi
Car la vérité c’est que le ndem et moi
On n’est pas à part
On est dans l’émoi
Comme des siamois qui ne s’entendent pas
Petit l’arrivée n’est qu’un nouveau départ
L’homme veut être unique veut pas qu’on le compare
Ce qui nous rend pareils malgré tous nos écarts
Oublie ton regard

Il y’a des choses que tu ne dois pas voir
C’est pour ça qu’il y a des rideaux
Ce qu’on veut être n’est pas ce qu’on l’est
Donc c’est pour ça qu’il y’a des pseudos
Le plaisir est mieux quand il est partagé
C’est pour ça qu’on aime faire des cadeaux
L’homme est fait d’intérêts
Même pour sa conscience
Quand il donne, il attend en retour

Camerounais bamboula
Ma vie c’est la tombola
J’suis devenu Dracula, selfies au contrôle
Des visas au consulat
Comment ça se déroula
Ce n’était que sale cela comme d’hab
Quand le négro déboula bousculade pleine
Oh tout ça me gêne
 Faudrait que j’enchaine
Plus de salles pleines
Vert rouge jaune

Je représente, tu me présentes
Compétences, préférences de choses récentes
Conséquences, trop de nuits blanches, moins de détente
 Stress augmente tournante tourmente
Compilililiqué performance
Oblibligé mais faut s’applippliquer
18 Août c’est le communiqué
Restons calme faut pas paniquer
Si on assume d’être critiquant
On s’en foutrait d’être critiqué
Mince !  J’suis choqué
Nos médias sont les premiers à nous disloquer
Puis les fans suivent faits divers vont s’compliquer
Ceux qui t’encourageaient vont s’moquer

Travail sans faille, barre transversale
Détail, défaille, temps sans retrouvailles
Motions, émotions dévotion notions négligées
Donnent mauvaise potion
Destruction construction
Envie d’une nouvelle nation
Profiter de toute ma caution
J’me censure sans cesse, j’suis une sanction

Trop de choses à décrire
Un univers à construire
J’suis pas éternel
Donc pas le temps pour t’aligner
Des punchlines de la maternelle en rime
 Crois pas que je me surestime
 Mon visage n’est pas intime
 J’vais pourrir dans mon propre film

Es ce que tu ressens la différence
Entre ce que tu veux et ce que tu peux
C’que t’as beaucoup qui ne comble pas le peu
Ton égo peut te faire y laisser ta peau
Certains hommes sont tels qu’ils veulent
Etre considéré comme des hommes au-dessus des autres
Ils veulent que les gens se sentent sidérés, éblouis
Même intimidés pour qu’ils se sentent bien dans leur peau
Givenchy mon gars sûr
Dis leur que le drapeau est noir comme mon cœur
Que le vécu est triste
Mais l’avenir est brillant brillant
Comme Patek Philippe, J’ai besoin d’écho
Pour être entendu au loin
Burger c’est bien mais pardon ne comparer plus
Le beignet bouillie et haricot

Le fiang le way le yamo
18 Août

 

 

 

All lyrics are property and copyright of their owners, and provided for personal use and educational purposes only.
Kamer Lyrics Copyright © 2013 - 2018 Tous droits réservés. Réalisé par Donsyl