Georges Minyem - Le Solitaire | Kamer Lyrics
GEORGES MINYEM

Le Solitaire

GEORGES MINYEM

Les Paroles de "Le Solitaire" par GEORGES MINYEM

Le Solitaire (Album)

Année: 2001

FICHE DE L'ARTISTE

TOUTES SES PAROLES

C’était un jeune homme comme on en rencontre de plus en plus de nos jours
Son existence depuis sa naissance lui avait paru un calvaire
Incompris de tous, il s’était replié sur lui-même afin d’éviter les détours
Et ne sortait de sa carapace que pour dire sa colère
La vie l’avait meurtri à jamais
Et la cupidité des humains l’avait placé dans le lot des démunis
Tu étais mon grand ami. Tu étais mon grand ami

Tu sauras et tu comprendras, que la vie n’est pas du tout facile
Dans la vie, il faut être subtil
Savoir aussi bien souffrir, que gagner et que réussir

Dadidadan dadidadan dadidadan
Dadidadan dadida dadida oh
Dadidadan dadidadan dadidadan

Le jeune homme marchait, marchait
Trimbalant sa vie de perdant
Sa guitare en guise de monnaie
S’en allait tout en chantant
Le jeune homme était tranquille
Rêvant souvent d’une vie facile
Il pensait parfois à Dieu
Mais son silence inondait ses yeux
La justice des hommes est cruelle
Surtout quand on manque d’oseille
Et quand Nietzsche nous dit « Dieu est mort »
Ma foi me quitte et je m’endors

Dadidadan dadida didan
Dadidadan dadida dadida oh
Dadidadan dadida dida

Un soir, exténué, il rencontra un vieil ami
Mais celui-ci parvenu, ignora le honni
Alors lui désolé, s’en alla dans sa demeure
Dans la vie très souvent
La loi du plus fort est la meilleure
Tes amis d’enfance ont réussi
L’un est PDG, l’autre est fonctionnaire
Ils ont honte des anciens amis
 Et préfèrent se la jouer très fiers
Les hommes sont tous égoïstes
Et oublient les compagnons de galère
Mais un jour l’illusionniste
Leur fait comprendre l’éphémère

Dadidadan dadidadan dadidadan
Dadidadan dadida dadida oh
Dadidadan dadidadan dadidadan

Un jour, las de vivre, il s’en alla trouver le prêtre
Mais celui-ci afin de vivre, lui demanda des sous à mettre
Il se mit alors à prier
Mais Dieu était en voyage
A son retour, Jésus le lui dit, mais il devait se rendre au péage
Il me mit au courant de ses peines
Je lui dis qui se ressemble, s’assemble
Nous avions connu la même existence    
Avec une éternelle malchance

Aujourd’hui je marche dans cette ville
Qui n’est pas un long fleuve tranquille
Un jour on perd puis on recommence
Croyant chaque jour à un peu plus de chance
Tu sauras et tu comprendras
Que la vie n’est pas du tout facile
Et quand viendra l’adieu au temps
Le seigneur t’accueillera gentiment
Hmmm la vie n’est pas du tout facile
La vie n’est pas du tout facile
La vie n’est pas du tout facile
Surtout quand on est solitaire

Dadidadan dadidadan dadidadan
Dadidadan dadida dadida oh
Dadidadan dadidadan dadidadan
Dadidadan dadidadan dadidadan
Dadidadan dadida dadida oh

 

Kamerlyrics sur Twitter

Kamer Lyrics Copyright © 2013 - 2017 Tous droits réservés. Réalisé par Donsyl